Bienvenue sur notre site !

Viens voir !
Une vie à la suite du Christ dans une communauté religieuse protestante d’inspiration monastique, qui vit la vie fraternelle, la louange et l’accueil.

JPEG - 66.2 ko

La communauté accueille une nouvelle sœur en 2015


Le mot de la Prieure : Vers les 175 ans

6 novembre 1841 – 6 novembre 2016 : 175 ans

Qu’allons-nous fêter en cet anniversaire ?
Les longues fidélités et les fortes docilités à l’Esprit qui ont habité les sœurs tout au long de ces années. Elles nous donnent un enracinement, une mémoire, une histoire.

Mais qu’allons-nous surtout fêter en cet anniversaire ?

Partant de la parole d’évangile chère à Caroline Malvesin, « Veillez et prier », nous allons nous porter vers l’avenir. Nous allons recevoir ces deux mots comme une convocation, un appel, une promesse. Ainsi Jérémie à qui le Seigneur demandait : « que vois-tu Jérémie ?  », celui-ci répondait : « je vois un amandier, l’arbre qui veille ». « Tu vois bien !  » lui répond le Seigneur !

Ce thème de la vigilance et de la prière aujourd’hui, nous appelle à aller toujours plus profond dans la quête de Dieu et à veiller sur les moindres signes d’espérance dans ce monde, là où nous sommes.
Une oraison du temps ordinaire dit : « porter haut la joyeuse fierté de l’espérance ! »
Pour porter haut cette joyeuse fierté de l’espérance, nous sont données ces deux attitudes inséparables :

Veiller : être éveillées, attentives, guetteur des frémissements de la vie dans notre monde…
Prier : se laisser façonner par la Parole, par l’Esprit Saint, qui affine l’être intérieur, le cœur, la vraie sensibilité spirituelle aux choses de Dieu dans la vie de ce monde.

Dans ces jours de célébrations nous serons conduits par Marguerite Léna qui donnera une conférence sur le thème : « Aujourd’hui, veillez et priez : pertinence et impertinence de la vie monastique » ; nous célèbrerons les jubilés de consécrations : 25 ans, 50 ans et même 70 ans ! et nous accueillerons les engagements temporaires d’une novice.

Enfin deux symboles forts vont être posés :
-  La plantation d’un amandier dans notre parc : « l’arbre qui veille »
-  L’installation d’une cloche dans le clocher de la chapelle, pour rythmer la vie de prière quotidienne

« Aujourd’hui, veillez et priez ! » appel à une mémoire vive, alertée, fécondée par la prière et offerte à l’avenir.

Sœur Mireille, Prieure


Soeur Eliane quitte Trappes

Après plus de 20 ans de présence et de service à Trappes en lien avec la Mission Populaire, soeur Eliane rejoint le quartier de Reuilly qui lui est cher et la petite fraternité de l’hôpital de Reuilly pour un avenir à inventer !


Vente Artisanale 2016

Nous avons la joie de vous convier à notre vente artisanale annuelle.

Elle aura lieu dans les locaux de la Communauté, 10 rue Porte de Buc à Versailles.

samedi 26 et dimanche 27 novembre 2016 de 10h à 18h

JPEG - 149.6 ko
JPEG - 168.3 ko

Si vous le souhaitez, vous pourrez clore la journée par l’office du soir à 18h15.


Horaires des offices

Horaires habituels des offices

En novembre à Versailles

En novembre au Moûtier


Prochaines retraites et formations

1. NOUVEAU ! Espace Oasis

2.Prier avec Jean-Sébasien Bach : 2 au 4 décembre 2016

3. Retraite de Noël : du 23 au 26 décembre 2016

4. Retraite de Pâques : du 13 au 16 avril 2017

5. Formation : Il les rejoignit et fit route avec eux... Vers une pratique de l’accompagnement spirituel (en 2017).


Nos magasins d’artisanat

Notre vente artisanale annuelle se tiendra du samedi 28 et dimanche 29 novembre 2016

Vous trouverez les produits de l’artisanat dans nos magasins :
à Versailles : 10 rue Porte de Buc
au Mazet Saint Voy : Le Moûtier
à Reuilly : 18 rue du Sergent Bauchat


Sœurs de l’Emmanuel à Bafut

La Communauté des Sœurs de l’Emmanuel à Bafut est l’une des premières communautés protestantes d’Afrique. Fondée en 1971 par Sœur Madeleine-Marie Handy, Diaconesse de Reuilly, camerounaise et première femme pasteur du Cameroun, elle a ses racines dans la Communauté des Diaconesses de Reuilly et appartient à l’Eglise Presbytérienne anglophone (PCC).


La fondation

Créée en 1841 par Caroline Malvesin et Antoine Vermeil, l’institution des Diaconesses de Reuilly a été reconnue d’utilité publique dès 1860.
Elle a pris, après la loi de 1901, la forme d’une association. Par décret en date du 24 novembre 2009, elle est devenue une Fondation.