Prières


La Communauté s’associe à la démarche de Prière pour la Création proposée par le Conseil Œcuménique des Eglises du 1er septembre au 4 octobre. Elle introduit cette démarche le premier dimanche du mois de septembre.

Chaque dimanche, à tour de rôle, une soeur présente le fruit de sa méditation sous forme de prière d’intercession.

Sœur Anne-Etienne intercède à partir de Jérémie1,11-12 dans le contexte du Temps de prière pour la Création

Que vois-tu Jérémie ?
Ce que je vois, c’est un rameau d’amandier
Le Seigneur lui dit : C’est bien vu : je veille à l’accomplissement de ma parole
Jér.1,11-12

Jérémie éveillé dans son écoute de Dieu, entend : « Que vois-tu ? »
Je vois –dit-il - un rameau d’amandier.
Aujourd’hui, Seigneur Dieu de l’univers, apprends-nous à poser notre regard sur la nature qui nous entoure et à tendre l’oreille, comme Jérémie, vers ta parole de vie.

Dieu de présence et de mystère, sois avec nous toujours

« C’est bien vu -dit le Seigneur - je veille !
Ouvre notre regard sur le cœur profond de ta création : dès la montée de la sève, déjà un printemps nouveau s’annonce.
Dieu de miséricorde, fais de nous, à ton image des veilleurs et apprends-nous à lire, dans les saisons de la terre, les saisons de notre monde, en laissant notre cœur s’envahir de sa puissance de vie.

Dieu de présence et de mystère, sois avec nous toujours

Je veille-dit Dieu- à l’accomplissement de ma parole
Fais-nous aimer assez lire ta Parole, dans la création, pour qu’en ton Fils, notre Seigneur, elle transforme tous les croyants en gardiens de ta création.
Amen

Chaque matin, à tour de rôle, une soeur présente le fruit de sa méditation sous forme de prière. SœurEvangéline médite à partir de Genèse 21, 1-13, et de Marc 1,1-13

Entre les longs déroulements des existences humaines, celle d’Abraham, celle de Sara, et l’irruption de l’Esprit qui, en un instant oriente le cours d’une vie, nous voyons s’écrire nos histoires personnelles, celles des peuples.
C’est l’histoire de nos obéissances qui s’écrit ainsi ; elle est faite de nos oui quand nous consentons à l’Esprit sans résistance comme Jésus qui se laisse emmener par l’Esprit. Elle est faite de longues marches, souvent désertiques, comme en connurent Abraham et Sarah.
Seigneur,
Nous voulons continuer d’apprendre l’histoire de l’obéissance au Dieu d’amour que Tu es, jusqu’au terme de notre pèlerinage de vie comme l’a fait notre Sœur Yvonne.
Lorsque Tu nous appelleras encore sur des chemins inconnus, aussitôt nous y laisser conduire ; lorsque le paysage se déroulera désertique, simplement persévérer, durer.
Donne-nous d’aimer toutes les couleurs du temps humain comme nous les voyons se déplier dans les pages des Ecritures, comme nous nous en émerveillons en Sœur Yvonne.