Prières


La Communauté s’associe à la démarche de Prière pour la Création proposée par le Conseil Œcuménique des Eglises du 1er septembre au 4 octobre. Elle introduit cette démarche le premier dimanche du mois de septembre.

Chaque dimanche, à tour de rôle, une soeur présente le fruit de sa méditation sous forme de prière d’intercession.

Sœur Evangéline intercède à partir de Matthieu 20,1-16
dans le contexte du Temps de prière pour la Création

Le Royaume des Cieux est comparable en effet à un maître de maison qui sortit de grand matin, afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il convint avec les ouvriers d’une pièce d’argent pour la journée et les envoya à sa vigne.
Sorti vers la troisième heure, il en vit d’autres qui se tenaient sur la place, sans travail, et il leur dit : « Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste. » Ils y allèrent. Sorti de même à la sixième puis à la neuvième heure, il fit de même.
Vers la onzième heure, il sortit encore, en trouva d’autres qui se tenaient là et leur dit : « Pourquoi êtes-vous restés là tout le jour, sans travail ? » « C’est que, disent-ils, personne ne nous a embauchés. »Il leur dit : « Allez, vous aussi, à ma vigne. »
Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : appelle les ouvriers, et remets à chacun son salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers. » Ceux de la onzième heure vinrent donc et reçurent chacun une pièce d’argent. Les premiers, venant à leur tour, pensèrent qu’ils allaient recevoir davantage ; mais ils reçurent aussi, chacun, une pièce d’argent.
En la recevant, ils murmuraient contre le maître de la maison : « Ces derniers venus, disaient-ils n’ont travaillé qu’une heure, et tu les traites comme nous, qui avons supporté le poids du jour et la grosse chaleur. » Mais il répliqua à l’un d’eux : « Mon ami, je ne te fais pas de tort ; n’es-tu pas convenu avec moi d’une pièce d’argent ? Emporte ce qui est à toi et va-t-en.
Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi. Ne m’est-il pas permis de faire ce que je veux de mon bien ? Ou alors ton œil est-il mauvais parce que je suis bon ! » Ainsi les derniers seront premiers et les premiers seront derniers.
Matthieu 20,1-16

Invités à regarder la Création durant ces quatre semaines, c’est le Créateur Lui-même que l’Evangile nous fait regarder en ce dimanche.
Comment le regardons-nous ? Tel qu’il est, ou tel que nous sommes ?
Pardonne-nous, Dieu notre Créateur, de toujours tout ramener à notre mesure.
Donne-nous sur ta Création et sur nos frères et sœurs un regard juste, libre et bon. Toi qui es la Vie, exauce-nous.

Répons : Nous le dirons à l’âge qui vient : ce Dieu est notre Dieu, de siècle en siècle il nous conduit

Invités à contempler la Création, nous nous émerveillons des ciels étoilés au-dessus de nous, mais nous sommes aussi bouleversés par la puissance aveugle des éléments déchaînés.
Devant le mystère du mal et de la violence qui habite la nature comme les humains, nous tentons d’écouter la voix de la sagesse qui murmure au fond de nous l’espérance.
Toi qui es la vie, exauce-nous.

Répons : Nous le dirons à l’âge qui vient : ce Dieu est notre Dieu, de siècle en siècle il nous conduit.

Invités à nous laisser transformer pour être bâtisseurs et non destructeurs de paix, nous croyons à la vérité des Ecritures qui nous attestent Ta tendresse de Père.
Que la foi, de laquelle nous vivons dans le Christ, soit lumière sur nos routes. Au cœur même de l’ouragan, viens nous rejoindre, ô Dieu, et nous sauver ;
Toi qui es la vie, exauce-nous.

Répons : Nous le dirons à l’âge qui vient : ce Dieu est notre Dieu, de siècle en siècle il nous conduit.

Invités depuis le commencement des temps à participer avec Toi à ton œuvre de Création, donne-nous le vouloir ferme et respectueux de mener à bien ce projet, non pour notre profit mais pour le bonheur de toutes et de tous,
Toi qui es la vie, exauce-nous.

Répons : Nous le dirons à l’âge qui vient : ce Dieu est notre Dieu, de siècle en siècle il nous conduit.